Bref, après quelques mois de réflexion et suite à un changement dans ma Vie (oui, une fois de plus), je me suis décidé à investir dans mon premier instrument de musique. Le titre de ce billet est assez explicite, oui, j’ai fait l’acquisition d’un piano électronique.

Pour ce qui de la bête, il s’agit d’un clavier nippon Roland F-120, mais comme personne n’achètera jamais le même, je vais rapidement passer sur les spécifications techniques.
Pour les néophytes, le F-120 est une sorte de synthé, avec un toucher dit lourd, c’est à dire qu’il essaie de donner la sensation et la résistance du toucher d’un véritable piano. Il possède 88 touches, ce qui le rapproche aussi d’un clavier classique.
L’échantillonnage (son rendu) est assez précis. Le son est assez lourd et chaud, différent d’un Yamaha Clavinova (piano d’étude électronique de la marque citée), dont le son est plus clair et métallique.
Il propose des sorties numériques et analogiques, qui me permettront de faire quelques enregistrements.

Quelques anecdotes sur l’assemblage du F-120, pour ceux qui n’aurait pas vu le carton, la photo suit.

Carton F120

En fait, j’ai eu l’impression de monter un meuble Ikea de 40kg. Malgré la place limitée dans mon studio, au bout d’une heure les premières notes résonnaient chez les voisins \o/

20130203_173714

 

Monté et ready to use !

 

Bref à peine quelques notes jouées, je me suis rendu compte qu’il me manquait un accessoire indispensable, un casque audio de qualité.
Quelques recherches plus tard, je me suis rendu compte que les casques de très bonne qualité (large spectre, fermés, impédance supérieure à 100ohms, amplificateur intégré…) frôlaient les 400€. Outch, on va revoir nos critères à la baisse…
Parmi les bonnes marques de casques hifi, on retrouve entre autre Bose ou Sennheiser. Mon expérience personnelle m’a plutôt dirigé vers la marque AKG qui a la particularité d’offrir un son assez neutre.
Et donc quelques clics plus tard mon choix s’était posé sur le AKG K242HD que l’on peut voir ci dessous 😉

CIMG3205

Commandé sur Materiel.net, il a mis 5 jours pour être livré.
Pour ce qui est des spécificités techniques :
– Système accoustique : dynamique, semi-ouvert
– Fréquences : 15 Hz – 25 kHz
– Impédance : 55 Ohms
– Poids : 240 g
– Câble : 3 m
– Connecteur : Jack 3.5mm + adaptateur stéréo 6.3mm

Après utilisation prolongée de ce casque (3 – 4h consécutives), on garde les oreilles au chaud mais pas trop, le casque est très léger malgré son volume, et le rendu du son est juste merveilleux. Après, les goûts et les couleurs se discutent toujours, mais ce qui met tout le monde d’accord c’est la neutralité du rendu sonore des casques AKG, plus besoin de trop jouer avec un égaliseur pour obtenir le son désiré.

Tout cela pour vous recommander ce casque, dans sa version semi ouverte (K242HD) ou fermée (K272HD).

Des vidéos (j’ai récupéré l’ensemble des solos d’Adèle) sont en préparation, si vous souhaitez une cover particulière, vous avez mon email et/ou mon numéro de téléphone 😉

See you next time on podh-online.fr !